014Ce village, situé à une petite vingtaine de km du centre de Tunis, fait partie de ces lieux célèbres dans le monde entier, comme St Tropez ou St Paul de Vence en France.

Alors, qu’a-t-il donc de si particulier ?

Sa situation tout d’abord. Il s’est construit sur un promontoire qui permet de dominer et d’avoir une vue imprenable sur toute la baie de Tunis, avec en face les massifs du Cap Bon qui plongent dans la mer.

Refuge estival des grandes familles tunisoises fuyant la chaleur étouffante de la ville dès le XVIIIème siècle, ses ruelles sont longées de palais et maisons traditionnelles, qui ont été parfaitement préservées. Les constructions modernes s’inscrivent parfaitement dans le site, protégé depuis 1915. Où que l’on pose les yeux, les maisons blanches aux volets bleus se cachent au milieu des bougainvilliers qui offrent toutes leurs gammes de couleurs.

C’est au début du XXème siècle que Sidi Bou Saïd devient célèbre grâce au baron d’Erlanger. Héritier d’une grande famille, orientaliste distingué et artiste lui-même, il a fait édifié dans le village une villa extraordinaire, d’inspiration arabo-andalouse. C’est à lui que l’on doit le renouveau de la musique tunisienne et la demeure abrite aujourd’hui, outre des collections d’instruments, le conservatoire de musique traditionnelle.

Malheureusement, le village est un redoutable piège à touristes. L’été, il n’est pas rare de voir une cinquantaine d’autocars stationnés en même temps dans le parking spécialement aménagé, attendant le retour des visiteurs auxquels les tour opérators octroient royalement 45 minutes pour découvrir le site, passage obligé de toute vacance en Tunisie.

La rue principale n’est qu’une succession de boutiques, aux vendeurs tous plus arnaqueurs les uns que les autres, et n’hésitant pas à vendre trois fois plus chers les mêmes articles qu’à Tunis.

Alors, pour profiter de Sidi Bou Saïd, rien ne vaut un matin d’automne ou d’hiver ensoleillé, à la lumière particulièrement pure. A ce moment là, les ruelles ne seront qu’à vous. Montez jusqu’au phare ou jusqu’au paisible cimetière qui domine la mer. Installez vous ensuite  à l’une des petites tables de la terrasse du café des Nattes et vos pourrez savourez votre thé ou votre café en toute sérénité en contemplant en silence le paysage qui s’offre à vous.